L’endométriose

Publié dans : Les lundis de la santé , lundi 16 novembre 2020, par Delphine, service promotion de la santé

Retrouvez la conférence du 16 novembre en ligne !

Lundi de la santé sur l’Endométriose, lundi 16 novembre de 18h30 à 20h, en visio-conférence avec :
- le Professeur Philippe Merviel : professeur en gynécologie, obstétrique et médecine de la reproduction / CHRU Brest
- L’association Endofrance
- L’association ENDOmind

L’endométriose est une pathologie fréquente (15-20% des femmes) touchant la jeune femme, de l’adolescence à la quarantaine.
Il s’agit de dépôts de tissu endométrial (celui qui tapisse l’intérieur de l’utérus) au niveau des organes pelviens (ligaments, ovaires, vessie, colon), créant ainsi des lésions douloureuses, invasives et rétractiles.
Peu de facteurs de risque sont connus. On recherchera des douleurs majorées durant les règles ou lors des rapports sexuels, ainsi que des troubles digestifs ou urinaires. Le diagnostic repose sur l’examen clinique et les examens complémentaires (échographie, IRM, cœlioscopie).
Le traitement médical initial consiste à supprimer les règles, par une contraception orale en continu ou un stérilet hormonal. D’autres thérapeutiques peuvent être proposées en deuxième intention. En cas de persistance des douleurs ou d’atteintes organiques, la chirurgie sera envisagée.
Chez les femmes infertiles suite à une endométriose, les inséminations intra-utérines ou la fécondation in-vitro peuvent être proposées. Une prise en charge psychologique de ces femmes est souhaitable tout au long du traitement.