Crise d’ado : du normal au pathologique

Publié dans : Les lundis de la santé, lundi 17 décembre 2018, par bruno

M. Loïk JOUSNI Psychologue clinicien, responsable de la maison
des adolescents / CHRU Brest
Dr Christophe LEMEY Psychiatre, maison des adolescents / CHRU Brest

Qu’est-ce qui différencie la crise d’adolescence normale de la crise pathologique ?
Ce qui est normal, c’est une évolution faite de hauts et de bas. De moments où l’adolescent est mal dans sa peau, où ça marche un peu moins bien à l’école, où il est triste parce qu’il a connu une rupture sentimentale…
Il faut en revanche s’inquiéter s’il s’enferme plusieurs mois dans des conduites qui attaquent une partie de ses potentialités : intellectuelles, physiques, sociales…
Car ce qui est difficile, à l’adolescence, c’est que l’on a souvent envie d’une chose et de son contraire. On a envie de ne rien faire mais de réussir, d’avoir des relations sexuelles avec tout le monde et d’une relation exclusive, de se débarrasser de ses parents alors que l’on a besoin d’eux, d’être indépendant au moment où l’on doute tellement de soi…

Retrouvez la conférence