Accueil > Accès aux soins > Boîte à outils

Boîte à outils

Dernier ajout : 2 juin 2016.

Des outils à partager (guides, imagiers, répertoires) afin de vous aider à mettre en oeuvre des actions permettant de favoriser l’accès aux soins des personnes en situation de précarité.

Articles de cette rubrique

  • Répertoire des dispositifs en santé précarité - ARS Bretagne

    20 juillet 2015

    Créé en mars 2015 par l’Agence Régionale de Santé Bretagne, ce répertoire destiné aux professionnels a vocation a rendre plus visibles les différents dispositifs existants en faveur des personnes en situation de précarité dans la région.
    L’ARS Bretagne, comme le prévoit le code de la santé publique, a élaboré et met en œuvre un Programme régional d’accès (...)

  • Imagier "Urgence Maternité, je consulte" - Réseau Louis Guilloux

    18 juillet 2015

    Afin d’aider les professionnels de santé dans l’accompagnement et le suivi médical des femmes enceintes étrangères, le Réseau Louis Guilloux (anciennement Réseau Ville Hôpital 35) et ses partenaires ont élaboré un imagier intitulé "Urgence Maternité, je consulte" dans le but de faciliter l’échange avec les patientes.
    La barrière de la langue constitue (...)

  • Migrant étranger vivant en France, ma santé et mes droits - AIDES

    17 juillet 2015

    Réalisé par l’association Aides ce livret est destiné aux personnes étrangères vivant en France afin des les outiller sur leurs droits pour vivre en France en qualité de personne migrante admise au titre de séjour pour raison de santé ou en qualité d’accompagnant d’une personne malade.
    Cet outil a été actualisé en 2014 afin d’intégrer les nouveaux (...)

  • "Livret de santé bilingue" - Un outil de liaison entre migrants et professionnels -INPES

    16 juillet 2015

    Crée en 2006, ce livret de santé bilingue vise à aider les professionnels de santé ou du social en relation avec les personnes migrantes.
    Afin de mieux informer les personnes migrantes sur leur santé, le Ministère de la Santé et des Solidarités, l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) et le Comité médical pour les exilés (...)